top news

Actus

La formation en danger alerte Bernard Stalter

Lundi, 08 Avril 2019 00:00

"Si l’Etat n’intervient pas pour débloquer dans les plus brefs délais la situation financière du FAFCEA, ce sont près de 10 000 stages qui ne seront pas pris en charge pour la coiffure", s'insurge Bernard Stalter, président de l'UNEC.

"Il s’agit là d’une situation sans précédent qui va mettre un coup d’arrêt à la dynamique amorcée par la loi avenir Professionnel. Un message très négatif adressé aux 85 000 entreprises de coiffure.", poursuit Bernard Stalter. Pour rappel, précise l'Unec, la situation du FAFCEA résulte de la modification du système de collecte sans concertation avec les protagonistes (URSSAF, DGFIP, …) et sans en mesurer toutes les conséquences opérationnelles.

La formation continue des artisans risque de connaitre une rupture historique. 25 000 stages sont chaque année financés pour le secteur de la coiffure  A travers ce dispositif de prise en charge, les chefs d’entreprise assurent le maintien et le développement de leurs compétences managériales et techniques. La rupture de l’accès à ces financements constituerait un véritable frein au développement de leur activité, à la transition numérique et à l’intégration des nouvelles tendances. "En un mot, ce serait les priver d’un outil indispensable pour assurer l’avenir de leur activité.", met en évidence le président de l'Unec.

En l’état actuel de la situation, le FAFCEA a en effet précisé qu’il financera les formations dont les demandes de financement auront été déposés jusqu’au 15 mars 2019.  Cela signifie que les stages programmés après le 15 juin ne seront pas financés.

Bernard Stalter s’est fortement mobilisé pour trouver des solutions et rencontrer au plus vite les administrations concernées par ce dysfonctionnement. Une enveloppe de 20 millions d’euros dont 12 millions pour le FAFCEA et 8 millions pour les conseils de la formation des Chambres de Métiers et de l’Artisanat) a ainsi été débloquée. Une rencontre avec la DGE (Direction Générale des Entreprises) dépendant du Ministère de l’économie et des finances  est également prévue pour tenter une ultime médiation.

Eléments relatifs par étiquette

  • Christophe Doré, Président de l’UNEC 08 Avril 2019

    Christophe Doré succède à Bernard Stalter à la présidence de l’UNEC, première organisation professionnelle du secteur de la coiffure.

  • L'UNEC soumet au gouvernement un plan de relance pour la coiffure 08 Avril 2019

    L’UNEC, Union Nationale des Entreprises de Coiffure,  a proposé au gouvernement un plan de relance indispensable à la survie de la profession. Christophe Doré, 1er Vice Président, en détaille les 5 grands de cette proposition.

  • En Exclu avec Franck Provost. Réussir la réouverture de son salon 08 Avril 2019

    Le 1er Ministre Edouard Philippe vient de définir cet après-midi à l'Assemblée Nationale la sortie en demi-teinte du déconfinement. Selon que les commerces se situent en zones "rouge" (zones tendues) ou "verte" (prêtes au déconfinement), ils pourront réouvrir comme prévu le 11 Mai sous condition d'organiser correctement les flux et le nombre de personnes au sein des établissements ainsi que le port du masque obligatoire pour les employés et les clients. Sont exclus les centres commerciaux de plus de 40 000 m2. Les règles sanitaires obligatoires seront clairement détaillés au sein des Guides et Fiches Métier par secteur et validés par le Ministère de la Santé avant le 11 mai.

  • Décès de Bernard Stalter, patron de l'artisanat 08 Avril 2019

    De nombreuses personnalités du monde lde l'artisanat, de la politiques et bien sûr de la coiffure ont rendu un vibrant hommage au président Bernard Stalter à l'annonce de son décès par son épouse.

Copyright © 2012 | All rights reserved • Edizioni Esav s.r.l. | P.iva 05215180018 | email:info@estetica.it | Privacy Policy login | Powered by coolshop

popup - Wisepops - script

Cookies - FR