9 August 2022

Bien-être : Intercosmo à Ischia, Italie.

Le 8 ème Congrès Education réalisé par Eksperience By Intercosmo s’est tenu à Ischia du 2 au 4 juin. Durant ces trois jours de séminaire : le bien-être était au centre de toutes les interrogations.

Un lieu de Bien-être absolu Made in Italy, à Ischia, pour aborder le concept de bien-être. La superbe île italienne a servi de point de décor exceptionnel pour accueillir la nouvelle édition du congrès de la marque Eksperience d’Intercosmo. 200 coiffeurs au total – dont 40 clients français – ont pu goûter au joie de ce lieu tout en abordant les questions essentielles liées aux nouveaux défis de la profession. 

Tous ont expérimenté personnellement cette approche du bien-être spécialement étudié pour ce congrès et ainsi aborder les questions fondamentales pour lesquelles les invités étaient présents à Ischia. “Dans cette prospective, a expliqué Afsoon Neginy, directeur de la division Intercosmo et directeur marketing international de Colomer Italie, nous avons choisi de mettre au centre des préoccupations cette notion de bien-être comme élément central lié à la personne et au lieu de travail, mais surtout comme une opportunité de croissance du salon.” 

A travers cette proposition, Eksperience 2013 a choisi d’aller au-delà du concept même du produit. Les rituels de bien-être liés à cette ligne de produits, créée au début des années 90 et fortement ancrée dans cette notion de bien-être (formule à base d’actifs marins et méthode d’applications spécifiques) ont été mis au centre de l’intervention, complétés par une approche plus large du bien-être psychique, physique, intérieur, économico-social et nutritionnel. Les prises de parole se sont accompagnées d’ateliers “pratiques”. 

Parmi les intervenants, le psychothérapeute Alessandro Magnanensi a abordé la notion de bien-être du point de vue psychologique. Cette réflexion a été suivie dans l’après-midi de mini atelier de travail sur ce même thème. Le psychothérapeute a rappelé la nécessité – dans un monde où l’interconnexion est toujours plus présente, et peut-être parfois trop présente – d’apprendre à retrouver l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, de vivre les moments présents, de se “re-passionner” pour son métier, construit autour de compétences mais aussi d’émotions.

Bartolomeo Corsini, sociologue, a présenté les évolutions des modes de consommation. Pour lui, les moments de crise peuvent servir à se cultiver, en investissant dans la formation, une manière prospective de comprendre mieux l’identité des consommateurs qui fréquentent les salons de coiffure. “Nous devons observer nos clients à travers les attitudes non-verbales. Les consommateurs sont des acteurs et vous des réalisateurs. Vous devez apprendre à les diriger, comme sur un set de cinema. Affronter les changements en y apportant de nouvelles idées, de la créativité tout en tirant le meilleur de votre expérience passée.”

Le nutritioniste Domenico Tisi a insisté, quant à lui, sur la responsabilité de chacun à prendre en charge sa santé, et donc son propre bien-être. “Chacun doit devenir l’acteur de cet équilibre en prenant conscience de certaines règles simples à appliquer.” A l’enseigne d’une vie saine, il a mis en évidence cette nécessité d’agir en toute conscience : “avant de manger, observez, réfléchissez, écoutez. Et faites-le dès maintenent, sans reporter à plus tard !”

Conscient que le bien-être peut servir d’assise à la tranquillité et à la stabilité économique, l’expert comptable Massimiliano Tezza a pointé l’épineux problème de la fiscalité dans les salons de coiffure.

Le développement de l’entreprise a été également abordé par la directrice marketing international, Marina Daccò, qui a rappelé les valeurs et le concept d’Eksperience. Une intervention complétée par la naturopathe Annamaria Previati qui a décrit comment valoriser le bien-être à travers les rituels de la marque. Une approche qui a été là aussi complète d’un atelier pratique.

Enfin, Rosa Domma, en charge du marketing opérationnel, a demontré comment redonner de la rentabilité au salon en invitant les coiffeurs à avoir une communication régulière avec leurs clients : “Aujour’dhui chaque client veut obtenir une véritable consultation de bien-être. Ils ne veulent plus être passifs par rapport au service qu’on leur propose, mais au contraire en connaître tous les aboutissements, étape par étape.” 




LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Inscrivez-vous à notre newsletter

Pour être informé des dernières actualités du secteur.

Rechercher

12,334FansJ'aime
273,116SuiveursSuivre
7,388SuiveursSuivre
2,740SuiveursSuivre