17 January 2022

Franck Provost et le CNEC se mobilisent pour vos droits

En mars et avril derniers, le Conseil National des Entreprises de Coiffure  s’est fortement mobilisé pour défendre la qualification de la coiffure.

Franck Provost, son président et Jean-Christophe Zammit, le responsable de la Commission économique et sociale ont notamment longuement rencontré Xavier Piccino, directeur de cabinet de Martine Pinville, secrétaire d’État chargée du Commerce et de l’Artisanat et Myriam El Khromri, ministre de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social.

Il semblerait que le CNEC ai été écouté puisque la présence effective d’un titulaire d’un brevet professionnel dans chaque salon est maintenu. Cette démarche permet d’assurer la sécurité et la santé du consommateur. Cependant, le CNEC ne compte pas s’arrêter la puisque son action vise à ce que le BP soit exigible pour toute forme d’exercice de la profession.

En réponse aux attentes des professionnels, le CNEC sera également vigilant et constructif sur le dossier de refonte et validation des acquis de l’expérience (VAE) afin de rendre le système plus simple et plus rapide.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Inscrivez-vous à notre newsletter

Pour être informé des dernières actualités du secteur.

Rechercher

12,334FansJ'aime
273,116SuiveursSuivre
7,134SuiveursSuivre
2,748SuiveursSuivre