2 December 2021

Salons de coiffure, que se passe-t-il chez nos voisins européens ?

Si en France, le gouvernement a pris la décision la plus dure d’Europe pour enrayer l’épidémie, frappant de nouveau les petits commerces d’une fermeture administrative, dans le reste de l’Europe, les salons de coiffure poursuivent leur activité selon les règles sanitaires en vigueur. Mais pour combien de temps ?

En Allemagne:
Le gouvernement fédéral et les Länder allemands ont pris également des mesures sévères pour limiter la pandémie sur tout le pays. “Nous connaissons une croissance exponentielle des cas de contagion”, a déclaré la chancelière Angela Merkel après avoir rencontré les dirigeants, annonçant des “mesures dures”.

Le pays opte donc pour une limitation importante des contacts sociaux dès ce lundi 2 novembre.
– Limitation des contacts sociaux: un maximum de dix personnes appartenant à un maximum de deux familles pourront se rencontrer en public. Les crèches, jardins d’enfants et écoles doivent rester ouverts. Pour empêcher le virus de se propager en Allemagne, il est conseillé aux citoyens de s’abstenir de tout voyage privé «inutile».
– Les restaurants et bars seront fermés jusqu’à nouvel ordre.
– Les installations de divertissement et de loisirs seront fermées, notamment: gymnases, théâtres, salles de concert, cinémas, foires, piscines, saunas, bains thermaux, parcs d’attractions, salles de jeux électroniques, casinos, paris, bordels.
– Les entreprises du secteur des soins personnels, telles que les salons de beauté, les massothérapeutes et les tatoueurs, ferment également. Les salons de coiffure, cependant, resteront ouverts en fonction des exigences d’hygiène existantes. Les traitements médicaux, tels que la physiothérapie, devraient également continuer à être administrés.
– Les ventes en gros et au détail resteront ouvertes. Cependant, pas plus d’un client par dix mètres carrés ne pourra entrer dans les magasins. Enfin, les entreprises exhortent les gouvernements fédéral et des États à permettre à leurs employés de travailler à domicile dans la mesure du possible.

En Italie :
Alors qu’au printemps, les salons de coiffure avaient été parmi les premiers à fermer, ce n’est pas le cas aujourd’hui. Parmi les règles et interdictions imposées par le gouvernement avec la DPCM du 24 octobre pour limiter les infections à Covid-19, il n’y a cependant aucune limitation pour les salons de beauté, les coiffeurs et les barbiers.

Gymnases et cinémas fermés, couvre-feu pour les bars et restaurants. Mais le nouveau décret promulgué le 24 octobre n’impose pas la fermeture des salons de coiffure et des instituts de beauté. Les procédures de protection, de désinfection et de quotas sur les entrées des salons fonctionnent et semblent suffisantes pour poursuivre les activités en toute sécurité.

Bien entendu, les obligations d’espacement et d’utilisation des masques demeurent (même dans tous les espaces ouverts), et le dernier mot reste avec les Régions et les Provinces autonomes en fonction de l’évolution épidémiologique du territoire.

En Espagne :
Des fermetures sont prévues à l’horizon aussi pour les Espagnols, mais uniquement au niveau régional.
L’état d’alerte décrété dimanche dernier par le Premier ministre Pedro Sachez et visant à enrayer la pandémie de coronavirus offre aux gouvernements régionaux les outils juridiques pour adopter des mesures visant à limiter la mobilité – si nécessaire – comme la fermeture des frontières de la ville ou même d’un ensemble Région.

Solution mise en œuvre par un nombre croissant de régions espagnoles qui ont déjà ordonné des restrictions à la mobilité, d’autres sont attendues dans les prochains jours après avoir examiné l’avis de leurs experts technico-scientifiques précisément en vue du pont de la Toussaint. Les salons de coiffure restent ouverts pour le moment, en fonction des exigences d’hygiène existantes.

En Royaume-Uni :
Comme en espagne, Le Royaume-Uni ne prévoit pas de fermeture au niveau national, mais préconise des actions au niveau régionale.
Le taux de nouvelles infections en Angleterre double environ tous les 10 à 14 jours, ce qui inquiète de plus en plus le gouvernement et la population. Cependant, aucun plan n’est en place pour imposer un blocus national, autre que de soumettre les zones les plus durement touchées du pays à des restrictions plus strictes.

Contrairement à la première vague, lorsque tout le pays a été touché uniformément, le virus semble cette fois être fortement concentré uniquement dans certaines parties du pays, en particulier dans les régions du nord et dans certaines parties des Midlands. Le sud-est, le sud-ouest et l’est de l’Angleterre ont encore des taux d’infection relativement très faibles.

Les salons de coiffure et de beauté et d’autres entreprises sont obligés de fermer uniquement dans les zones les plus touchées (niveau 3). Dans le reste du royaume, où la pandémie est mieux maîtrisée, ils continuent à fonctionner conformément aux directives de sécurité anti-Covid mises en œuvre pendant l’été.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Inscrivez-vous à notre newsletter

Pour être informé des dernières actualités du secteur.

Rechercher

12,334FansJ'aime
273,116SuiveursSuivre
7,039SuiveursSuivre
2,750SuiveursSuivre