17 October 2021

Dessange, ce style intemporel !

Dessange dévoile ces femmes sous différentes attitudes qui mettent en évidence leur féminité dans une grande simplicité.

C’est ainsi que Claudia Zocco et Sébastien Maurizio, les experts de la nouvelle équipe artistique Dessange, ont imaginé cette collection automne-hiver 2021/2022 où l’ADN de la Maison transparaît sous chaque coup de ciseaux et chaque reflet de blond.

Le travail du cheveu, toujours réalisé à travers l’excellence du savoir-faire Dessange, n’est pensé que pour révéler un visage, une personnalité, pour sublimer un style, une femme.

Une collection dans l’air du temps qui reflète avec génie les valeurs éternelles de Dessange : la sophistication légère, l’élégance naturelle, la touche de provocation raffinée, la sensualité instinctive.


« La coiffure est un langage qui permet de révéler son identité », Claudia Zocco.
Loin des placements attendus, les longueurs viennent s’épanouir dans un mood1 à la fois sophistiqué et détaché, qui donne de l’envergure au volume. Les mèches, toujours aériennes, se déstructurent à la main selon l’envie pour un style mêlant féminin et naturel.

Ultra lumineux, le blond, obtenu par la technique du Balayage à l’air libre DESSANGE, grâce à ses tonalités froides, renforce la puissance du styling2. Quant au maquillage appuyé du regard, il habille le visage d’un charme fatal.

« L’art de créer la lumière dans les cheveux avec une technique de Balayage à l’air libre comme si le soleil l’avait créée naturellement », Sébastien Maurizio.


La version du chic nonchalant, tellement convoité. Pour jouer avec les longueurs sans les sacrifier, la coupe se focalise sur les mèches frontales qui viennent ainsi habiller le regard.

Le cheveu ultra soigné, avec sa matière dense et healthy2 stylisée en larges vagues, offre un équilibre et une structure au visage quelle que soit sa morphologie. Structure renforcée par le
Balayage Californien délicatement contrasté : l’éclaircissement léger et raffiné placé par touches apporte une lumière chic au contact de la peau.

Avec ce carré, tout est permis. Sauf l’ennui ! Sa juste longueur a été imaginée pour pouvoir jouer avec la matière et créer des mouvements inspirés.

Le coiffage, tout en mouvement, met l’accent sur une large mèche frontale qui vient se détacher pour renforcer le caractère du visage.

L’asymétrie du coiffage est boostée par le dessin du Balayage DESSANGE : il donne l’impression d’un côté plus sombre pour brouiller encore les pistes.


« C’est l’élégance d’un blond grâce à une expertise unique, une belle signature de l’excellence DESSANGE”, Sébastien Maurizio.

Dans ces lignes fluides et aérées se dessine en arrière-plan la base de la mythique coupe mulet. Revisitée dans un style beaucoup plus doux grâce à des longueurs dégradées qui épousent d’abord les maxillaires, puis les épaules, elle flatte le visage et ambiance la silhouette. Coup de génie : un Blond Solstice, chic et puissant, fait encore monter de plusieurs crans la féminité
de la coupe.

L’attache qui donne toujours du style ? Le Bun. L’idée étant de se l’approprier et de varier l’intention, comme ici où l’audace prend le dessus : très haut perché, le bun est formé juste sur le sommet de la tête, presque en lisière du front. Et c’est là que se positionnent les pointes pour venir dessiner une frange, plus claire grâce au jeu de contraste du balayage. De quoi insuffler
la touche espiègle à un style casual.

Même très court, un carré peut rester doux et féminin. La preuve : avec sa ligne ciselée juste au niveau des maxillaires, il encadre le visage avec une jolie fluidité. Les cheveux sont à peine travaillés au fer.

La raie de milieu accentue la blondeur et fait place à un résultat uniforme et non figé, tout en transparence, pour un éclaircissement presque incendiaire sous l’impulsion du rouge à lèvres ultra présent.


Le même carré court, les mêmes lignes droites, mais un tout autre style. Les côtés sont plaqués derrière les oreilles à l’aide de la Pâte modelante matifiante qui les discipline dans un effet naturel. Et c’est une large mèche, ondulant sous l’effet des vagues créées au fer, qui, basculée sur le front et la moitié du visage, donne l’illusion d’une autre coupe. Contraste des matières,
contraste des reflets, les règles du jeu sont ouvertes.

© DESSANGE
Photographe : Nicolas Valois

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Inscrivez-vous à notre newsletter

Pour être informé des dernières actualités du secteur.

Rechercher

12,334FansJ'aime
273,116SuiveursSuivre
6,896SuiveursSuivre
2,753SuiveursSuivre