8 December 2022

Alice Kieffer, qui êtes-vous ?

Rencontre avec Alice Kieffer, une hairartist nomade qui se fait remarquer régulièrement sur les réseaux pour ses superbes techniques de coloration.

Quels sont les points clé de votre parcours ?
J’ai eu un parcours assez classique avec un CFA puis un BP. Je me suis lancée sur les réseaux sociaux il y a 6 ans, je dirais, je pense que c’était en 2017, c’est là que j’ai commencé à explorer la couleur. Avant ça, je ne faisais que de la coupe et du chignon.


Pourquoi avez-vous décidé de vous spécialiser dans la coloration ?
C’est en lançant mon Insta que j’ai voulu expérimenter la couleur, c’est comme ça que je me suis lancée. J’ai juste décidé de faire autre chose. En 2016/2017, je commençais à voir de plus en plus de coiffeurs aux Etats-Unis, sur YouTube, Insta qui postaient beaucoup de vidéos de balayage assez impressionnant, des couleurs différentes, des trucs arc-en-ciel des choses un peu plus osés que ce que moi je faisais en salon. Ça m’a donné envie d’expérimenter autre chose. Je voyais que ça marchait bien sur les réseaux, que ça marchait beaucoup plus que quand je postais quelque chose de classique.

Où puisez-vous vous votre inspiration ?
Internet en général ! Tout peut m’inspirer, je passe des heures sur les réseaux, je passe 13 heures sur mon téléphone, c’est ça mon temps d’écran. Donc tout peu m’inspirer, n’importe qui n’importe quoi.

Quelle est votre coiffure/ une couleur phare ?
Moi ce que j’aime vraiment, c’est dessiner sur les crânes rasés ! Ça, c’est mon kiff, je pourrais faire ça à longueur de journée ! je fais énormément d’orange ! Du très rouge et du très orange pas de roux, vraiment orange.

La couleur qui selon vous est la plus difficile à réaliser ?
Rien n’est difficile, mais il y a des choses beaucoup plus longues à réaliser que d’autres. Comme les couleurs très flashes sur des cheveux longs, c’est beaucoup plus long parce qu’il faut d’abord décolorer les cheveux. C’est plus long mais pas plus difficile.

Quelles sont les marques avec lesquelles vous travaillez ?
Moi, je suis une fan d’Eugène Perma, on collabore juste ensemble, mais je ne travaille pas pour eux.

Avez-vous un salon ?
Non, moi, je suis en freelance, je n’ai pas d’adresse. Je travaille dans des coworking en général, et maintenant, je vis plus de la formation.

En quoi consiste cette formation ?
Je me déplace dans une ville de France différente pour former des coiffeurs sur 2 jours. Je les forme à la couleur, aux couleurs flash, mais je les forme aussi aux réseaux sociaux, à la communication sur les réseaux sociaux. C’est quelque chose qu’on n’a pas appris à l’école, la com, on n’a pas fait d’école de commerce et pourtant, c’est totalement indispensable de savoir se faire connaître, parce que ça sert à rien d’être un bon coiffeur si personne ne le sait.

Depuis combien de temps avez-vous décidé de commencer ces formations ?
Ça fait 1 an et demi que je l’ai lancé.

Alice, quels sont vos projets professionnels 2023 ?
De continuer la formation, la développer, en faire de plus en plus et de m’éclater un petit peu plus artistiquement. Là, j’étais dans une période où j’avais envie de ralentir un petit peu. Ça fait quand même 15 ans que je suis dans ce métier. 
J’ai vraiment envie de nouveau de créer, donc je pense que cette hiver sera productif niveau création ! 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Inscrivez-vous à notre newsletter

Pour être informé des dernières actualités du secteur.

Rechercher

12,334FansJ'aime
273,116SuiveursSuivre
7,587SuiveursSuivre
2,734SuiveursSuivre