24 February 2024

Mathieu Chris, expert coloriste

Un parcours aussi coloré que les créations qu’il réalise pour ses clientes. Mathieu Chris est un coloriste à part entière qui s’amuse de la vie comme de son métier ! A suivre…

Mathieu Chris, quelle a été votre parcours professionnel ?

Mathieu Chris : Mon parcours professionnel est plutôt atypique, j’ai commencé par le CAP, finalement comme tout le monde, mais à l’âge de 18 ans. Je sortais tout juste d’un bac littéraire. En ce qui concerne ce CAP, je l’ai obtenu en cursus rapide de neuf mois seulement ! En parallèle, j’ai aussi obtenu mon diplôme de conseiller en image professionnelle et personnelle, afin de pouvoir guider mes clients dans une démarche globale vers leur « moi » extérieur. J’ai ensuite tout simplement suivi le parcours classique du brevet professionnel avec une spécialisation styliste visagiste. Après cela j’ai pu goûter au plaisir de travailler dans différents profils de salon, du plus familial au haut-de-gamme. J’ai pu appréhender aussi plusieurs postes différents comme celui de salarié à Co-manager dans un grand salon. Aujourd’hui, je navigue entre mon poste de formateur Freelance pour Wella et le salon L’atelier à Lyon dans lequel j’exerce mon rôle d’expert coloriste. Une vie pro plutôt bien remplie, car j’ai la chance d’être aussi ambassadeur pour les marques WELLA et K18, cela me motive à créer toujours plus.

Quelles sont les formations qui permettent d’accéder au métier de coloriste ?

Pour devenir coloriste, la meilleure école est sûrement le terrain. Mais c’est tout d’abord grâce à de solides connaissances théoriques que l’on peut se lancer dans ce beau projet. J’ai la chance d’avoir très vite bénéficier des formations dispensées par ma marque coup de cœur, Wella. En effet, dès ma première année d’apprentissage en BP, j’avais déjà assisté à pratiquement toutes les formations du calendrier éducatif. Mais s’il y a une formation qui m’a fait un véritable électrochoc, c’est bien celle du « Maitre Coloriste Expert » ! 

C’est un cursus en plusieurs étapes qui permet de reprendre les bases jusqu’à maîtriser les services les plus complexes et les plus poussés. Mais c’est aussi se remettre en question, se revaloriser et puis se challenger. 

Bien sûr, les échecs, on était nombreux, mais c’est ce qui m’a permis de me construire et de pouvoir dire fièrement qu’aujourd’hui je peux le faire !

Pourquoi avoir choisi ce métier ?

c’est une anecdote, assez amusante ! Comme je l’ai déjà dit, je viens d’un cursus classique de BAC et en réalité, je n’avais pas spécialement de projet professionnel, j’étais, je le pense comme la plupart des jeunes de 16-18 ans, perdu ! Perdu par un potentiel avenir flou et quelque part imposé par la société et mes parents…

Malgré de bonnes notes, et un dossier… ma foi qui ne convenait pas aux écoles que je visais (j’ai essentiellement tenté ma chance auprès des écoles d’art) j’ai été à l’époque mis sur liste d’attente. J’ai donc attendu tout l’été d’avoir des réponses qui ne sont jamais arrivées. Ensuite est arrivé septembre puis octobre finalement novembre et là, c’est ma grand-mère qui a pris les devants. Je la soupçonne d’avoir toujours rêvé d’être coiffeuse et c’est certainement uniquement grâce à elle que j’en suis là.

Un jour elle m’a proposé d’aller découvrir le salon où elle allait régulièrement (à cette époque je me rasais la tête moi-même), mais aussi une école de coiffure qui proposer un cursus pour les adultes. En toute honnêteté, j’ai fait mes premières demandes de stage sans grande conviction, plus poussé par son enthousiasme. Pour moi, c’était avant tout une expérience à vivre.

Au final au bout de seulement trois stages, je me suis pris au jeu. J’ai découvert un monde totalement différent de ce que je m’en faisais. Je mentirais en disant que c’est suite à mon CAP que ma passion est née. On le sait tous le CAP c’est rude, je pense que c’est là pour faire un grand tri. Alors, après neuf mois “d’enroulage de permanente”. J’avoue avoir envie de plus. Et comme quoi la vie est bien faite parfois. Comme je l’ai dit, j’étais dans un salon qui m’a permis de me former très rapidement et me former surtout aux techniques les plus poussés. Et c’est là que la passion est née.

Quelles aptitudes devrait-on posséder pour choisir cette carrière ?

Pour choisir cette carrière, je pense qu’avant tout il faut être intuitif et avoir une bonne logique. Bien sûr être altruiste est important aussi, mais selon moi ce n’est pas primordial. Aujourd’hui nos clientes recherchent essentiellement à vivre une expérience et surtout un résultat. Alors pour moi, être persévérant, endurant et avoir du charisme est très important dans ce métier.

Où trouvez-vous vos inspirations, pourriez-vous nous citer vos dernières trouvailles inspiratrices et nous les présenter ?

Mes inspirations sont multiples. Mais bien sûr là où je trouve de nouvelles pépites à exploiter, c’est sur Instagram ! Quelle chance de pouvoir accéder à des tonnes et des tonnes de visuels du monde entier. Actuellement j’ai tellement de comptes qui m’inspirent, mais je vais surtout citer celui de @sofiageideby qui est une coiffeuse avec une vision totalement différente de ce que nous on peut considérer être Mainstream ou normal et ça j’adore ! Mais aussi @elevetehair, un boost de couleur et de coiffure hyper pointue. Il y a aussi le compte de @valslooks , c’est une influenceuse new-yorkaise, qui poste régulièrement des vidéos de ses looks très mode. Je dirais que je suis inspiré par son esthétisme, mais avant tout par sa créativité dans son montage vidéo, ça m’hypnotise et je trouve ça incroyable. Bref, les inspirations sont partout même dans la vie de tous les jours en réalité.

Auriez-vous une anecdote sur une coloration qui vous avez faites ?

Une coloration qui a été une sacrée expérience, et je pense que je ne m’en remets toujours pas. Le contexte : j’étais dans un nouveau salon dans lequel je travaillais depuis peu et une cliente toute nouvelle rentre. Pour que tout le monde puisse visualiser cette cliente, elle était blond foncé naturel avec des cheveux longs sans réelle forme. Une jeune étudiante d’école de commerce.  Bon chic bon genre bien sous tous rapport, petit collier de perles. Clairement, je ne pensais pas avoir de la difficulté avec elle. Le moment du diagnostic arrive, je lui demande bien entendu de me parler de ses cheveux. Je veux découvrir finalement ce qu’elle souhaite avoir dans ses cheveux aujourd’hui. Et bien je n’étais pas déçu d’avoir posé la question. Sa première réponse a été, je veux changer de tête. Jusque-là, rien d’étonnant. Et quand je lui demande une précision, là, elle me répond : « je veux du vert délavé » (du bon goût à coup sûr).

En réalité, ça ne me choque pas le vert pourquoi pas. Mais j’avoue que quand je regarde son look, son attitude, sa manière de s’exprimer, rien ne correspond à une couleur aussi décalée. 

Alors audacieusement, je lui demande pourquoi ce choix de couleur aussi fou. Elle me répond du plus grand calme que c’était juste pour je cite « Faire chier ma belle-mère ». Clairement, ça a été le jour où j’ai cru qu’on me faisait mon bizutage. Et non, pas de bizutage en vue, c’était bien son choix. Bien sûr je me suis exécuté sagement. Je lui fais un joli vert délavé bien « punk à chien ». Aucun jugement de ma part, mais j’aurais dû dire non mais elle, elle était ravie. Je pense que cette histoire a marqué à vie.

Dans votre biographie Instagram nous pouvons lire que vous êtes formateur chez Wella, faut-il des diplômes supplémentaires pour former, si oui lesquels ?

Alors en effet je suis formateur pour la marque Wella depuis bientôt huit ans. Et non, il n’y a pas de diplôme à proprement dit. L’expérience est plus importante, mais aussi comme je l’ai déjà dit le charisme, la facilité à s’exprimer face aux autres et aussi à un sens de la pédagogie. 

Que pensez-vous de la coloration végétale ?

Concernant les colorations végétales, je suis un peu mitigé. Je m’explique, pour moi, ça fait partie à la fois du passé et de l’avenir. Les colorations végétales ont toujours existé. Aujourd’hui elles reviennent sur le devant de la scène pour leur côté beaucoup plus sain et trendy. Mais comme je le dis souvent, on peut être allergique même aux fraises. 

En tant que consommateur, je comprends le côté soucieux des ingrédients utilisés, mais en tant que professionnel et surtout coloriste, je me sens personnellement bridé dans les colorations végétales. Et en effet, le végétal a ses limites et c’est pour ça que nous avons « la chimie » pour nous aider. 

Alors oui, pour développer des services autour, mais pour moi ça ne correspond pas à toutes les clientes. Et je dois l’avouer, ce n’est pas ma clientèle. Quoi que cela pourrait être challengeant de créer une licorne à base de coloration végétale.

Quels sont vos horaires de travail, travaillez-vous le Week end ?

J’ai la chance de travailler dans un salon avec un fonctionnement, un petit peu particulier. Le salon dans lequel je travaille L’atelier est fermé le samedi. Pour la plupart des coiffeurs, c’est une hérésie. Mais très honnêtement dans une ville comme Lyon, nous voulons nous épargner la clientèle de passage du samedi et encore moins le brushing avant le marché. C’est un choix qui nous permet de nous consacrer à ce qui nous plaît le plus c’est bien sur l’univers de la femme et surtout la coloration et la coupe sur cheveux secs (rien de tel pour sculpter les cheveux). Je travaille au Salon en règles générales du mercredi au vendredi. J’ai des horaires assez souples qui vont de 10h30 à 21h30. J’ai donc tout le reste de la semaine de disponible pour mes projets plus artistiques, la création de contenus et le monde de la formation!

Exercez-vous aussi en studio ?

J’ai déjà eu une expérience studio ou encore plateau de cinéma et théâtre ainsi que défilé, mais c’est très clairement un tout autre univers que le salon de coiffure. Je ne dirais pas que j’ai une préférence. J’ai plus souvent travaillé en salon ou en centre de formation. Je manque d’expérience à ce niveau-là pour vraiment avoir un avis bien tranché sur la question même si en 2023, ça risque de changer, mais je n’en dis pas plus. Il faudra me suivre sur Insta pour le découvrir !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Inscrivez-vous à notre newsletter

Pour être informé des dernières actualités du secteur.

Rechercher

12,334FansJ'aime
273,116SuiveursSuivre
7,863SuiveursSuivre
2,690SuiveursSuivre