24 June 2024

Entretien exclusif avec Angus Mitchell

Retrouvez la version intégrale de l’interview publiée dans nos numéros d’été Estetica UK et USA. En mai dernier, notre équipe a rencontré Angus Mitchell, copropriétaire de John Paul Mitchell Systems, lors de l’événement Together de la marque à Rome, en Italie.

Angus Mitchell

John Paul Mitchell Systems a récemment organisé son événement Together dans la capitale italienne, qui a remporté un franc succès. À cette occasion, nous avons eu le plaisir de nous entretenir avec le copropriétaire, Angus Mitchell. Il nous explique quels sont les stratégies actuelles de la marque, ses projets futurs et de son point de vue sur certaines questions essentielles. Il nous parle de technologie, d’éducation et, bien sûr, de développement durable.

Angus Mitchell, le monde est actuellement imprévisible. En tant qu’entreprise, que fait Paul Mitchell pour anticiper au mieux ces incertitudes ?

Notre engagement envers l’industrie est inébranlable. JP a placé JPMS dans une fiducie pour s’assurer que nous restions une entreprise privée. Il nous reste encore plus de 300 ans à vivre ! En tant qu’entreprise familiale privée, nous pouvons prendre des décisions rapides pour soutenir notre secteur tout en restant fidèles à ce que nous sommes. Nous croyons qu’il faut d’abord investir dans notre personnel. La communication positive, les projets liés à la santé, l’amour de soi et le respect des différents points de vue nous tiennent à coeur. Nous savons qu’une équipe heureuse et engagée produira un résultat sain et réussi.

En plus de notre Product Innovation Center qui se concentre sur la réussite des salons et des coiffeurs, nous construisons également une Paul Mitchell Advanced Academy. Il s’agit d’un lieu où les professionnels de l’industrie pourront se réunir pour être inspirés et formés par certains des éducateurs les plus talentueux du monde.

Quels sont vos principaux objectifs pour 2023 et à plus long terme ?

Voyager dans le monde entier et rencontrer nos collaborateurs sont mes principaux objectifs pour 2023 et les années à venir. Je suis tellement heureux de voyager à nouveau. En nous rencontrant et en apprenant les uns des autres, nous sommes d’autant plus forts ensemble. Nous avons mis la pédale douce sur les grands événements de coiffure pour nous concentrer davantage sur les rassemblements plus intimes. Depuis le début de l’année, je me suis rendu en Italie, au Mexique, en Espagne et en France. 

J’ai le sentiment que les gens réclament plus de connectivité, d’amour et de joie au sein de la culture JPMS. Ils ont envie de ressentir un lien plus fort avec les engagements philanthropiques de notre entreprise. Je m’engage à continuer d’inspirer les artistes grâce au travail du grand Robert Cromeans et nos talentueux directeurs artistiques. Il est essentiel que nos collaborateurs se sentent soutenus, inspirés et pris en charge à tous les niveaux.

Angus Mitchell, parlez-nous des lancements de nouveaux produits et des projets de développement de la marque.

Nous avons un calendrier très chargé pour 2023. L’année a démarré avec la gamme Tea Tree Special Detox, qui répond aux problèmes du cuir chevelu. Nous avons vu le marché des soins du cuir chevelu se développer. Une attention croissante a été observée pour prendre soin de la peau de votre tête de la même manière que vous le feriez pour votre visage ou votre corps. Aussi nous avons créé une nouvelle gamme de soins pour le cuir chevelu au sein de notre marque Clean Beauty fin 2022. Cette année, nous proposons également de nouveaux lancements passionnants dans notre portefeuille de couleurs. Par exemple, une couleur en seulement dix minutes pour répondre aux modes de vie actifs. De même, nous avons développé une nouvelle marque de couleur qui, nous en sommes certains, satisfera même les stylistes les plus aventureux.

Par ailleurs, notre marque Awapuhi Wild Ginger fera l’objet de nouveaux lancements cet été. Elle fera référence à nos racines hawaïennes en racontant l’histoire de la ferme durable d’Awapuhi. C’est là où nous cultivons tous les awapuhi utilisés pour ces produits. Enfant, je travaillais à la ferme avec mon père. C’était un travail difficile, mais cette époque me rappelle quelques-uns de mes meilleurs souvenirs.

Paul Mitchell est devenu synonyme de durabilité et de respect ainsi bien des personnes que de la planète. Quels conseils pouvez-vous donner pour aider à réduire l’effet négatif de notre industrie sur l’environnement ?

Le simple fait de travailler avec les marques de John Paul Mitchell Systems vous aide à prendre soin de la planète. Nous avons récemment engagé un nouveau directeur du développement durable, Sean Ansett. Il nous aide à respecter notre engagement de neutralité climatique dans l’ensemble de nos activités d’ici à 2050. Sean nous a aidés à améliorer notre stratégie, à mesurer, réduire et compenser nos émissions.

En travaillant avec des organisations tierces telles que TerraPass et REDD+, il nous aide aussi à respecter nos engagements en matière de neutralité carbone. Nous avons également rejoint l’initiative SPICE (Sustainable Packaging Initiative for Cosmetics), qui rassemble l’industrie pour promouvoir l’avenir de l’emballage durable. Nous continuons à réduire notre utilisation de plastique vierge en passant à des emballages PCR (Post Consumer Recycled). L’introduction des sachets de recharge et la mise en place d’un nouveau programme de recyclage d’outils aux États-Unis avec Homeboy Electronics Recycling font aussi partie de nos initiatives clés.

En tant qu’entreprise, nous concentrons nos efforts sur quatre piliers clés : la réduction du plastique vierge, la réduction de l’empreinte carbone, l’approvisionnement durable et responsable et la minimisation des déchets mis en décharge. Au sein de chacun de ces piliers, nous travaillons sur de nombreux projets et objectifs. En tant qu’entreprise fondée sur la philosophie des racines régénératrices, nous sommes fiers de nos origines, de tout ce que nous avons accompli et de ce que nous ferons dans les années à venir. Nous avons également renouvelé notre partenariat avec Reforest-Action pour la plantation d’arbres. Notre objectif de planter un million d’arbres d’ici à 2022 est déjà atteint. Nous nous sommes maintenant engagés à en planter un autre million d’ici à 2030.

Que pensez-vous de l’impact de la technologie sur l’industrie des soins capillaires professionnels ?

Nous avons appris du COVID que nous pouvions atteindre davantage de personnes grâce à la technologie. Grâce aux médias numériques, nous sommes aujourd’hui plus que jamais connectés à l’échelle mondiale. Plus important encore, nous avons appris que rien ne remplace l’éducation pratique et l’art de la connexion humaine.  En tant qu’êtres humains, c’est là que nous nous épanouissons. Je pense que la technologie doit être adoptée. Certaines formes seront facilement intégrées, d’autres non. Ce n’est pas grave. Nous devons essayer de rester ouverts au risque d’apprendre quelque chose !

Êtes-vous préoccupé par la technologie de l’information et la façon dont elle déforme notre perception de la réalité ?

Votre question vient d’en susciter une autre : « Et si j’étais élève dans une école de beauté et que mon professeur ne savait pas comment m’enseigner un sujet de manière à ce que je le comprenne, l’IA serait-elle un meilleur professeur ?  Que dire… Pour répondre à votre question, l’IA est quelque chose que je cherche encore à maîtriser. Il est trop tôt pour répondre.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Inscrivez-vous à notre newsletter

Pour être informé des dernières actualités du secteur.

Rechercher

12,334FansJ'aime
273,116SuiveursSuivre
7,863SuiveursSuivre
2,690SuiveursSuivre