24 April 2024

Rudy Marmet, le coiffeur des célébrités qui cartonne

Rudy Marmet a fait sensation lors des dernières festivités mode à Paris. La coupe mulet de Marion Cotillard aux César, c’était lui ! Le bob rock sur la chanteuse Angèle pour la dernière Fashion Week encore lui ! Rencontre avec un artiste qui sublime les stars. 

Rudy Marmet
Crédit photo : Matthieu Dortomb

Rudy Marmet, peux-tu revenir rapidement sur ton parcours ?

Mon histoire, il faut la voir comme un véritable puzzle. J’ai été élevé par ma grand-mère. C’était les années 90, l’époque des Girls Bands comme les Spice Girls, qui avaient déjà une esthétique capillaire particulière, féministe et affirmée. C’était un moyen d’expression.

Enfant, j’avais déjà un monde intérieur particulier et une créativité très forte. Je n’étais pas du genre dessins-animés et jouets classiques… Alors quand, à 6 ans, je suis tombé sur un clip de Mylène Farmer à la télé, arborant une coiffure qui, je l’apprendrais plus tard, avait été réalisée par John Nollet, j’en ai été fasciné. C’est devenu pour moi une sorte de muse, où le musical entraine la création finalement. 

À mes 15 ans, je commence à faire mes armes dans un salon de coiffure du Nord-Pas-de-Calais où le nom de John Nollet est connu puisqu’il est originaire du même endroit. Une similarité de parcours qui fait qu’on a eu l’occasion de se rencontrer puis de collaborer ensemble. C’est à partir de ce moment-là que j’ai pu découvrir un angle différent du monde de la coiffure, plus « mode », et de travailler avec des célébrités qui avaient des attentes différentes d’un point de vue esthétique puisqu’elles exerçaient un métier d’image.

Ma rencontre avec Vanessa Paradis a été déterminante. Elle a décidé de me faire confiance à certaines occasions pour sa tournée, et lors du Festival de Cannes. À la suite de cette collaboration, d’autres célébrités se sont intéressées à moi. J’ai alors décidé de me lancer en freelance. J’ai eu l’occasion de travailler avec d’autres célébrités, telles que Virginie Efira, Louane, Clara Luciani ou Sophie Marceau.

Quelle a été ton inspiration pour le look de Marion Cotillard aux César ?

Pour cette occasion, j’ai décidé de créer un mulet à l’aspect naturel et effortless. Le résultat final est à la fois moderne, chic et rock’n’roll, parfaitement en accord avec l’image de Marion et de cet événement. Cela a été un réel plaisir de travailler avec une équipe aussi talentueuse ­­– Eliott Bliss et Christophe Danchaud –, et de pouvoir contribuer à créer un look unique et mémorable.

L’inspiration des années 70 et des icônes comme Debbie Harry et Joan Jett donne une dimension cool et libre à la coupe de cheveux de Marion. C’est un hommage à une époque où l’audace et l’originalité étaient à l’honneur. Cela se reflète parfaitement dans le style décontracté et rock’n’roll de la coiffure. Le monde de la mode et de la beauté peut vraiment être un terrain de jeu créatif.

En plus de la coiffure de Marion, as-tu des créations dont tu es particulièrement fier ?

Le shag et le blond de Louane, la coupe de Angèle pour les shows Courrèges et Coperni, le mulet de Marion et le naturel à la fois élégant et décontracté de Virginie.

Raconte-nous comment s’est passée pour toi la dernière Fashion week ? Les célébrités que tu as coiffées ? Le rythme de tes journées ?

Lors des Fashion Weeks, le processus d’inspiration et de création est forcément accéléré. Je travaille main dans la main avec les stylistes des personnalités qui m’envoient généralement une photo de la tenue que portera le modèle, afin que je puisse réfléchir à une coiffure parfaitement adaptée. L’idée, c’est évidemment de jouer entre l’identité de la personnalité et celle de la maison de couture où elle est invitée. Cela nous permet de nous amuser tout en étant très créatifs. C’est évidemment une période très speed où il m’arrive de n’avoir que 30 ou 45 minutes pour m’occuper de coiffures.

Cette année, j’ai adoré coiffer des personnalités talentueuses, travailler avec des femmes aussi diverses et influentes dans le monde de la mode, de la musique et du cinéma telles que Angèle, Virginie Efira, Clara Luciani, Anaïs Demoustier, Philippine Leroy Beaulieu… Le fait que ces femmes aient pris des risques et se soient amusées avec leur style montre à quel point la coiffure peut être un moyen d’expression puissant. J’ai voulu capturer l’essence de chacune de ces femmes et les sublimer. Bravo à elles pour cette expérience mémorable, et pour avoir contribué à rendre la Fashion Week encore plus spectaculaire et inspirante.

Quels conseils donnerais-tu aux coiffeurs qui veulent marcher sur les traces de Rudy Marmet ?

Qu’il est important de prendre le temps d’apprendre et de pratiquer pour être en mesure de s’amuser pleinement. Une fois que l’on se sent à l’aise et confiant dans ses compétences, on peut alors commencer à explorer de nouvelles possibilités, à prendre des risques et à expérimenter. C’est à ce moment-là que l’on peut réellement s’amuser et profiter de l’instant présent. Il est donc essentiel de ne pas se précipiter et de se donner le temps nécessaire pour progresser et se perfectionner.

De ton côté, as-tu des coiffeurs en particulier qui t’inspirent ?

Les interactions humaines et les moments de partage sont ce qui me nourrit et me stimule le plus. Je trouve que c’est à travers les relations avec les autres que l’on peut véritablement s’enrichir et s’inspirer. Que ce soit en discutant avec un artiste, en écoutant un musicien jouer, en regardant un film qui me touche profondément, ou simplement en échangeant avec des personnes de différents horizons. Les êtres humains et leurs histoires sont pour moi une source inépuisable d’inspiration, et c’est ce qui me pousse à continuer à explorer et à créer.

Merci Rudy Marmet !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Inscrivez-vous à notre newsletter

Pour être informé des dernières actualités du secteur.

Rechercher

12,334FansJ'aime
273,116SuiveursSuivre
7,863SuiveursSuivre
2,690SuiveursSuivre