22 June 2024

La coiffure masculine, un secteur en plein boum

Forte de son expérience et de son savoir-faire dans le milieu de la coiffure masculine, la Barbière de Paris nous apporte sa vision professionnelle sur le métier. Un secteur en pleine expansion mais qui manque de formation et peine à recruter.

Que penses-tu du manque de formation dans la coiffure masculine ?

C’est un sujet important qui demande des actions concrètes. À mon échelle, j’essaie de sensibiliser la chambre du commerce et les politiciens. L’option pilo-faciale au BP n’est pas suffisante. Il faut absolument remettre au goût du jour le CP hommes car le diplôme de maître barbier n’existe plus. Le CAP mixte est largement féminin, aux trois-quarts contre un quart pour les hommes. Et même les enseignants manquent de formation. Lorsque je reçois un candidat pour travailler dans mes salons, Il reste six mois en apprentissage avant de pouvoir coiffer un client.

Et qu’en est-il justement du recrutement ? Est-ce difficile de fidéliser ses employés ?

Malgré des conditions salariales avantageuses, je constate clairement un turn-over important dans mes salons. J’ai des collaborateurs qui sont là depuis 5 ou 8 ans et d’autres qui sont tentés par de nouvelles expériences. Mais la majorité revient après un an.

En tant que salon spécialisé, quels sont les tarifs pratiqués ?

Nous pratiquons des tarifs parisiens standard : en moyenne, 32 euros la taille de barbe, et 45 euros la coupe de cheveux. À cela s’ajoutent différentes options. Par exemple : les forfaits épilation pour les narines, les oreilles, la taroupe, les pommettes ou le philtrum. Je propose aussi un service premium pour les grandes occasions facturé entre 200 et 500 euros.

Quelles sont les nouvelles tendances en coiffure que tu as observées ?

Nous travaillons toujours nos coupes en fonction des morphologies de nos clients. J’observe tout de même un retour du taper : court sur les pattes, avec de la longueur sur le dessus, si possible bouclée. Certains hommes se lancent même dans la permanente ! La barbe est toujours d’actualité, symbole de virilité. Elle évite un rasage quotidien qui sensibilise la peau.

Merci Sarah !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Inscrivez-vous à notre newsletter

Pour être informé des dernières actualités du secteur.

Rechercher

12,334FansJ'aime
273,116SuiveursSuivre
7,863SuiveursSuivre
2,690SuiveursSuivre