14 June 2024

Christophe Mecca, créateur de perruques, mais pas que…

Il fait sa sensation avec ses perruques portées par les plus belles drag queens. Rencontre avec Christophe Mecca, un artiste à l’imagination sans limites et influenceur sur les réseaux sociaux.

Christophe, raconte-nous ton parcours ! 

Je me suis dirigé vers la coiffure après un BAC mercatique. À 18 ans, alors que je cherchais un stage d’apprentissage à Manosque, je faisais toujours face aux mêmes remarques : trop âgé, ou mon style risquait de ne pas passer auprès de la clientèle. En effet, les cheveux bleus et le teint blanc… Mon apparence ne plaisait pas à tout le monde. Cela n’a jamais été mon objectif de travailler en salon, mais il m’a fallu passer par là pour obtenir mon CAP. Quand j’ai trouvé mon premier salon, j’y ai travaillé pendant deux ans sans salaire. Je voulais à tout prix aller à Paris. J’ai pris un sac, je suis parti.

Une fois mon BP en poche, j’ai décidé de faire une formation perruque à l’Atelier du Griffon de Lyon. La responsable pédagogique m’a proposé de participer au projet « Hit parade » chez A&R créations. J’y ai été embauché et passé 100 % de mon temps ! C’était mon rêve d’intégrer le domaine de la perruque ! J’ai travaillé sur le show de Priscillia folle du désert qui nous plonge dans l’univers des drag queens. J’ai veillé à l’entretien des 120 perruques portées par les acteurs.

Comment en es-tu venu à fabriquer des perruques pour les drag queens ?

Je fréquentais le milieu. Naturellement, j’ai commencé à fabriquer des perruques pour les shows de mes amis. Par la suite, Laurent Dombrowicz m’a proposé de venir bosser en Allemagne pour Tush Magazine. Publication dans laquelle il était styliste. J’ai réalisé des coiffures pour Aquaria (gagnante de l’émission RuPaul’s Drag Race saison 10). J’ai eu la chance de rencontrer plusieurs personnalités que je suivais sur Instagram comme Mimles ou Vanessa Davis @the_wigs_and_makeup_manager. Ce magazine m’a donné de nombreuses opportunités. Beaucoup de drag me demandaient de faire leurs perruques. J’ai réalisé des éditos et créé mon personnage The Arseniek sur Instagram, puis une page consacrée aux créations de mes perruques.

Mon futur agent m’as repéré lors de la cérémonie des NYX Face Awards. J’ai créé toutes les perruques de mon copain et toutes celles qu’il a portées lors de la saison Drag Race France. Un superbe modèle pour présenter mes créations lors de l’émission.

Quelles sont les difficultés que tu rencontres en créant ? 

Je suis hyper perfectionniste et capable de passer des heures sur un détail ! Je me torture l’esprit. J’ai appris de mes ratés et comme je n’aime pas refaire la même chose, cela peut me prendre énormément de temps. Je fais des croquis, structure, avec un shaker d’idées, pour proposer à mes clients quelque chose d’original.

Je trouve réducteur de recopier entièrement l’idée d’un autre sans le mentionner, pour gagner de l’argent. Ce métier m’inspire beaucoup de respect et continue de m’impressionner. J’apprends tous les jours, c’est ce qui me passionne.

Quels sont les grands noms pour lesquels tu as travaillé ?

J’ai travaillé sur plusieurs défilés de la Fashion Week : Yves Saint Laurent, Jean Paul Gauthier, Louis Vitton, Givenchy aux côtés de Laurent Philippon et Odile Gilbert

J’ai créé ma micro-entreprise à 25 ans, en parallèle de mon agence à Paris, pour travailler dans le milieu de la mode et du spectacle. Je collabore avec des artistes drag ou performers en tout genre pour développer mon art. Un de mes projets préférés est le shooting Hairotica en collaboration avec le grand photographe Ali Mahdavi.

Quelles sont tes sources d’inspiration ? 

Je m’inspire de différentes époques, je mixe les influences futuristes. J’aime beaucoup les légendes marines, la mythologie. Je m’inspire également d’animaux, des oiseaux.

Je souhaite citer Claire Otéro, qui m’a formé à l’Atelier du Griffon et qui m’a réellement transmis sa passion ! Elle m’a appris à fabriquer une perruque, l’implanter, la réparer… Des cours passionnants ! Et plus je l’écoutais parler de sa carrière, plus il était évident pour moi que travailler dans la perruque était mon avenir. Je la remercie pour cela !

Quel est ton conseil pour les jeunes ?

De suivre leurs rêves qu’importe l’avis des gens. Il faut rester fidèle à ses choix et foncer pour atteindre ses objectifs même si ce n’est pas toujours facile. Rester fort et bienveillant envers les autres !

À retrouver sur notre site pour les amateurs de perruques : Jérémie Zayonnet, coiffeur perruquier passionné

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Inscrivez-vous à notre newsletter

Pour être informé des dernières actualités du secteur.

Rechercher

12,334FansJ'aime
273,116SuiveursSuivre
7,863SuiveursSuivre
2,690SuiveursSuivre