24 May 2024

Benoît Boyer, barbier et fashion designer

Un salon de coiffure pour hommes, mais pas seulement… Benoît Boyer est propriétaire d’un barber shop dans le sud-ouest de la France à Saint-Juéry. Il a réussi le pari de faire de son établissement plébiscité dans la région, le berceau de sa marque de vêtement du même nom : Le Coupeur.

barbier

Il a ouvert son salon à l’âge de 19 ans et vient tout juste d’y ajouter un coffee shop. Le moins que l’on puisse dire, c’est que Benoît Boyer @lecoupeur n’a pas peur de relever les défis, créant même sa propre marque de vêtement. « Après une première collection qui a bien fonctionné, j’ai décidé de continuer sur ma lancée. Aujourd’hui, je collabore avec des designers qui travaillent déjà pour Carhartt ou Deus ». Entretien avec un barbier sur tous les fronts.

Benoît, comment devient-on barbier ?

Il n’existe pas de spécialisation en termes de diplôme. Nous sommes plutôt autodidactes. J’ai suivi un parcours classique. Lorsque j’étais apprenti, mon patron qui était maître barbier m’a tout appris.

Quel est selon toi l’intérêt d’avoir un salon spécialisé plutôt que généraliste ?

La spécialisation attire les clients. Elle est l’assurance de trouver des prestations pointues. Nous proposons uniquement des coupes traditionnelles, ce qui nous permet d’exceller dans notre savoir-faire.

Comment avez-vous défini en conséquence vos tarifs ?

J’ai fait le choix de proposer des tarifs accessibles. J’aime les barber shops à l’ancienne et j’ai voulu garder dans mon salon un côté démocratique. J’accueille des étudiants, des ouvriers ou des chefs d’entreprise. Je ne veux pas exclure de catégories sociales.

Que t’a apporté ta notoriété sur les réseaux sociaux ?

Nous ne sommes pas situés dans une grande ville et sans les réseaux sociaux, il serait compliqué de toucher autant de personnes. Je les considère comme ma deuxième vitrine. Ils m’ont permis de trouver des sponsors comme les produits Uppercut Deluxe ou la marque de ciseaux Mashiro.

Quels sont tes conseils pour réussir sur les réseaux ?

Mon principal conseil est celui de respecter son ADN. Il faut être vrai. Les clients doivent retrouver dans votre salon le même esprit que celui cultivé sur les réseaux !

Une tendance qui marche fort en ce moment ?

Les jeunes nous demandent beaucoup la burst fade. Une coupe qui arrive tout juste en France. Côté barbe, mes clients aimes conserver un à deux centimètres en longueur.

Merci Benoît !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Inscrivez-vous à notre newsletter

Pour être informé des dernières actualités du secteur.

Rechercher

12,334FansJ'aime
273,116SuiveursSuivre
7,863SuiveursSuivre
2,690SuiveursSuivre